Les fakes de LoBo
– l'actualité satirique en images
Ségolène Royal : l’héritage

« Il n’y avait pas qu’une seule femme »

On croyait tout connaître de et de son passé de candidate à la Présidentielle en 2007. Mais l’essentiel restait à découvrir. Le programme Royal n’était que la partie émergée d’un triangle amoureux bien sulfureux…

est une femme journaliste capable d’assurer à elle seule des missions à haut risque : grand reporter en critique littéraire au péril de sa vie, intervieweuse de choc pour la prestigieuse chaine Direct 8… Mais c’est surtout en tant que journaliste infiltrée au sein du parti socialiste que la belle va faire des ravages auprès du compagnon de celle qui viendra la malheureuse candidate de 2007…

Mené à tambours battants, « Ségolène Royal : l’héritage » permet de découvrir l’histoire que nous croyions la connaître sous un nouvel angle avant de se conclure sur un twist final en forme de tweet laissant les spectateurs pantois en haleine. Ce film est un récit parallèle dont les soubresauts ont eu des conséquences directes sur la campagne de Ségolène Royal et qui peuvent sans doute expliquer une partie de sa défaite.

Le premier volet de ce qui semble être une nouvelle trilogie tient donc la route avec des dialogues savoureux ciselés avec soin, tour à tour féroces et assassins puis tendres et émouvants. Nous attendons maintenant la suite avec impatience en espérant que celle qui donne son nom au film et dont l’ombre inquiétante plane sur tout le long-métrage sans jamais y apparaître ait un rôle d’envergure. Nous espérons une confrontation directe entre les deux demoiselles…

Ceci est une parodie de Jason Bourne : l’héritage, sur les écrans dès aujourd’hui

Commenter